Les petits « rien », ces grands « tout »

 

Un après midi simple, des potes, des chiens, la pampa….
Il y a huit ans, je goutais pour la première fois à la photographie. Ma jeunesse passée à naviguer dans ces différents milieux dits « extrêmes » avait formé ma culture de l’image
Ce fut mon ticket d’entrée et je pris dès lors un pied fou à déclencher avec les riders rencontrés ci et là.
Aujourd’hui, la photographie est devenu mon travail. Pas tous les jours évident mais comment peut il en être autrement…
Je me suis implicitement éloigné de mes premiers amours, d’autres aspirations, d’autres ouvertures et prises de conscience m’ont conduit ailleurs.
Mais cet après midi j’ai retrouvé ce qui constituait mes sessions d’antan. La simplicité du ride, des rires permanents, des potes qui s’envoient en l’air.
Libéré de la pression du matériel. Fini tout l’attirail de bordel, plus besoin de me prendre la tête avec le matos flash que je me trimballai avant.
Entre deux bières et trois conneries, je suis resté attentif à ces sursauts du coeur. ces moments subtils où tout raisonne.
L’essence de ces choses qui nous pousse à nous jeter.

WEBSITE

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :